Home > News > Morsures de tiques : Prévention et Traitement

Morsures de tiques : Prévention et Traitement

Le retour du printemps marque aussi la reprise des activités en extérieur et le retour des tiques qui font leur apparition quand les températures sont supérieures à 8° Celsius. A l’occasion d’une balade en forêt ou dans la nature, ces petits acariens peuvent s’accrocher à votre peau et, si elles sont infectées par la bactérie Borrelia, elles peuvent vous transmettre la maladie de Lyme (encore appelée Borreliose de Lyme), ou aussi, mais moins fréquemment, la méningo-encéphalite à tiques (MET).

Comment éviter de se faire mordre par une tique et que faire en cas de morsure ?
C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article.

 

Quelques conseils pour vous protéger lors de vos promenades et de vos activités de plein air

  • Évitez de marcher dans les hautes herbes sur les tapis de feuilles mortes, préférez les sentiers ;
  • Portez des vêtements longs et couvrants de préférence de couleur claire pour mieux voir les tiques ainsi que des chaussures fermées ;
  • Utilisez un répulsifs contre les tiques en vente en pharmacie que vous appliquerez sur vos vêtements et votre peau. Attention tous ne peuvent pas être utilisés sur la peau, renseignez-vous auprès de votre pharmacien ;
  • A votre retour, regarder minutieusement votre corps et celui de vos enfants à la recherche de tiques. Il est important de savoir que les tiques apprécient plus particulièrement certains endroits de notre corps et notamment :
    • les aisselles,
    • le pli de l’aine,
    • le creux des coudes et des genoux,
    • le dos et la nuque,
    • le nombril,
    • l'arrière des oreilles et le conduit auditif,
    • ainsi que le cuir chevelu.

    Recommencer le lendemain de votre activité, en effet elles sont parfois minuscules et difficilement visible au début, ensuite elles vont se gorger de sang et seront plus visibles, d’où l’importance de renouveler l’inspection.

Protection contre tiques

 

Et si vous repérez une tique, que faire ?

  • Retirez la tique le plus vite possible, le risque de transmission de la bactérie responsable de la maladie de Lyme augmente avec la durée d’attachement de la tique à la peau ;
  • N’utiliser pas de désinfectant avant de l’avoir retiré. Le produit peut entraîner une régurgitation de la tique qui augmenterait le risque d’infection ;
  • Utilisez un tire-tique que vous pouvez acheter en pharmacie et pas une pince à épiler. Il y a des tire-tiques de différentes tailles selon que c’est une tique nymphe (un bébé tique) ou une tique adulte. Le tire-tique s’utilise en faisant un mouvement circulaire dans le sens inverse des aiguilles d’une montre ;
  • Si vous n’avez pas enlevé la tête, ne vous acharnez pas, allez consulter votre pharmacien ou votre médecin ;
  • Après avoir retiré la tique, désinfectez soigneusement la peau avec de l’alcool modifié ou un antiseptique à base de chlorexidine (biseptine) ;
  • Notez la date de la morsure et surveillez s'il y a une évolution.

Image d'un tire-tique

 

Quand consulter votre médecin ?

  • Si vous êtes enceinte et que vous avez été mordue par une tique ;
  • Si la morsure concerne un enfant de moins de 8 ans ;
  • Si la morsure date de plus de 36 heures ;
  • Si une plaque rouge qui ne démange pas apparaît autour de l’endroit où vous avez été mordu (entre 3 jours et 1 mois) : érythème migrant. Attention immédiatement après la piqûre ou dans les 24 heures, une plaque rouge mais qui dans ce cas va démanger peut apparaître, c’est une réaction normale à la salive de tique ;
  • Des symptômes apparaissent dans les semaines suivant la morsure : fièvre, douleurs aux articulations, fatigue inexpliquée etc.

En fonction cela, et après examen, votre médecin vous prescrira un traitement antibiotique si nécéssaire.

 

La tique est un parasite

 

Quelques liens utiles